La désillusion de Mgr Julio Murat

0 144

Mgr Julio Murat, Nonce Apostolique au Cameroun et en Guinée Equatoriale en visite à Mariemberg, Berceau du Catholicisme au Cameroun n’a pas caché sa déception au regard de l’état désastreux dans lequel il a trouvé le patrimoine laissé par les pères pallotins.

                       

L’un des temps forts et arrêts majeurs de la visite Apostolique a été la descente du Nonce à Mariamberg, porte d’entrée du Catholicisme au Cameroun. Etape initialement annulée à cause des intempéries dues à la saison des pluies et l’état désastreux des routes y afférentes, Mgr Julio MURAT a tenu à revêtir l’habit de pèlerin pour marcher sur les traces de l’histoire et les pas des premiers missionnaires : les pères pallotins.

 

Si l’heure était à la découverte, à l’émerveillement et au recueillement, il était cependant difficile de ne pas constater le dépouillement de ce lieu mythique : dont l’abandon entre broussaille et verdure n’a d’égale que le mauvais entretien du patrimoine laissé par les Allemands.

 

Mgr Julio MURAT en a profité pour lancer un appel vibrant à l’ensemble du peuple de Dieu, des bienfaiteurs, des âmes de bonne volonté pour aménager et viabiliser ce site. Il a salué les efforts du Diocèse d’Edéa qui tant bien que mal y investit avec comme dernière réalisation le centre d’hébergement. Le Nonce Apostolique a rappelé que Mariamberg n’est plus diocésain mais national. En effet, il est à noter que depuis 2010, Mariamberg a été érigé centre national de pèlerinage ou sanctuaire national à l’occasion de la célébration des 120 ans de l’évangélisation au Cameroun et en réalisation d’un vœu émis par la Conférence Episcopale nationale en 1990. Ainsi, les hommes et les femmes de tous les bords peuvent et doivent s’y rendre pour des pèlerinages, des visites touristiques, des recollections.

 

Pour autant, la visite du Nonce Apostolique dans le Diocèse d’Edéa du 24 au 27 octobre 2019  n’a pas du tout été un océan de désenchantements. Bien au contraire, Il a eu droit à quatre jours de marathon, de dévotion et d’heureuses émotions  durant lesquels aucun détail n’a été laissé au hasard. Bien plus qu’un diplomate et un homme d’Etat, c’est bien le visage du religieux, du prêtre, de l’Evêque que Mgr Julio MURAT a laissé transparaître tout au long des étapes de son parcours.

 

De la colline de NKONDJOCK (Andreasmberg) à la colline de NTOUMBA (Evêché) en passant par celles de MBANDA (Cathédrale) et Ekitè Saint Daniel paroisse de jubilé), le Nonce est allé au large et a jeté les filets en portant un message de paix, de réconfort, de joie et d’amour au peuple de Dieu. Aux jeunes réunis à l’esplanade du collège Saint Pie X qui lui ont déroulé un chapelet de problèmes et une litanies de craintes pour l’avenir, Mgr Julio MURATa adressé un message d’espoir sur le travail, le rattachement aux vraies valeurs et la Foi en Jésus Christ. Cerise sur le gâteau, le Nonce Apostolique a ordonné  cinq prêtres et un diacre.

 

Il ne reste plus qu’à espérer que comme une bouteille pétille à la mer, les eaux doucereuses de la Sanaga portent le message du Nonce Apostolique dans tout le Cameroun et au-delà de ses frontières…

Alex Christy Ndjel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
4 + 3 =


This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More