Fêtes de fin d’année : « Nos poulets seront disponibles dès le 20 décembre … et à bas prix». Indique l’Abbé Simon Bayiha, Responsable de la FEPIMA

0 78

Bientôt Noël, la fièvre des fêtes de fin d’année monte, l’anxiété des parents aussi. L’envolée des prix sur le marché est préoccupante. C’est pourtant un phénomène habituel qui ne fait cependant pas sourire l’Evêque d’Edéa et ses collaborateurs, eux qui sont décidés à offrir  joie et sérénité aux fidèles, dans la célébration de la Fête de la Nativité.

«  Nous avons pris toutes les dispositions utiles pour ravitailler le marché en cette période de fêtes, en poulets de chair et en porcs à bas prix … Nos poulets seront disponibles dès le 20 décembre 2019. Nous pratiquons des prix de grossiste ; c’est donc à la portée de tout le monde » indique l’Abbé Simon Bayiha, Responsable de la Ferme Pilote de Malimba (FEPIMA), qui déclare vendre aussi des porcelets à ceux qui voudraient se lancer dans l’élevage porcin.

Installée au cœur du village Malimba Gare, dans le paysage verdoyant de la Commune d’Edéa 2e, Département de la Sanaga Maritime, Région du Littoral, la Ferme Pilote de Malimba (FEPIMA) valorise 20 hectares de terres naturelles, à environ 15 km d’Edéa, sur l’ancienne route de Douala.

Constatant que la pauvreté est l’un des facteurs principaux qui poussent les jeunes à s’adonner à des actes de banditisme, Mgr Jean Bosco Ntep, Evêque du Diocèse d’Edéa, à mis en place La FEPIMA en 2016, avec pour mission principale, d’aider la jeunesse à s’auto-employer.  Aujourd’hui, la ferme emploie en permanence 06 jeunes gens sous la direction de deux prêtres. Ses besoins en main d’œuvre pour son fonctionnement tout au long de l’année créent régulièrement des emplois directs d’intermittents et plusieurs autres emplois indirects.  Au FEPIMA, il y a toujours quelque chose à faire » assure un jeune rencontré dans le village de Malimba Gare.

La Ferme Pilote de Malimba est une ferme très diversifiée conduite en agriculture biologique.

« Ni engrais chimique, ni pesticides, ni fongicides, ni aucun des autres « cides » qui tuent ! » précise le responsable de la ferme, l’Abbé Simon Bayiha, avant d’ajouter que «  c’est ce qui nous distingue des autres. Nous faisons ici, une agriculture bio ». La Ferme Pilote de Malimba (FEPIMA) est donc une ferme écologique axée sur des techniques et des comportements durables. Chaque jour, elle développe une agriculture biologique et paysanne de qualité qui respecte le vivant et les cycles naturels.

L’exploitation s’étend actuellement sur 04 hectares. Elle est composée de plusieurs vergers, de 02 poulaillers et de 36 loges de porcherie. La FEPIMA ne produit pas que de la viande. Les ananas,  les cassimangas, les goyaves, les oranges, la tomate, le maïs, l’arachide, le plantain, le manioc sont entre autres spéculations produites par cette ferme agropastorale.

Pour être fidèle à sa mission, la FEPIMA reçoit tout au long de l’année des écoles, des volontaires et des associations pour partager son savoir-faire et sa passion pour la nature. Actuellement, la ferme accueille en stage pratique, les adhérents du programme gouvernemental PEA-jeunes. C’est un projet qui vise à soutenir le développement d’entreprises rentables gérées par les jeunes hommes et femmes, dans les filières agro pastorales porteuses, pour contribuer au développement d’une agriculture performante, lutter contre la pauvreté rurale et améliorer la sécurité alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 + 15 =


This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More